Est-ce un sport de combat ?

Non, l’Aïkido n’est pas un sport de combat. C’est un art martial : il n’y a ni compétition, ni catégorie de poids, ni différence entre sexe. Une technique doit pouvoir être exécutée par n’importe qui et fonctionner sur n’importe qui.

Est-ce de la self-défense ?

Oui et non. Quelques techniques d’auto-défense sont inspirées par l’Aïkido, mais l’Aïkido ne résume pas à de la self-défense. Les techniques d’Aïkido répondent à moultes configurations d’attaque : saisies, coups, étranglements, etc.

Est-ce adapté aux femmes ?

Oui, l’Aïkido est adapté aux femmes car cet art martial ne fait pas appel à la force physique.

Il a une grande proportions de pratiquantes et d’enseignantes.

Notre club compte deux femmes ayant la ceinture noire et plus : Olivia BEAUFORT (2ème Dan) et Sabine DUBREUIL (1er Dan).

Suis-je trop vieux/vieille pour débuter ?

Non, l’Aïkido se pratique jusqu’à 85 ans et au-delà. Beaucoup ont débuté après 50 ans et ont obtenu plusieurs grades après la ceinture noire.

Les exercices préparatoires (Aïki-Taïso) vous aiderons à recouvrer votre souplesse.

Il vous sera enseigné comment recevoir les techniques sans vous blesser.

Comme pour les femmes, le manque de force physique ne sera pas un frein à votre progression.

Patrice BEAUFORT, enseigne et pratique toujours malgré son arthrose avec plus de 65 ans.

Est-ce adapté aux enfants ?

Oui, comme le Judo ou le Karaté-do, l’Aïkido convient aux enfants. Ils possèdent toute la souplesse nécessaire et n’ont pas l’appréhension qu’ont parfois les adultes quant aux chutes. Ils apprennent aussi plus vite que les adultes car ils sont plus naturels. Ils peuvent commencer dès l’äge de 8 ans. Comme dans d’autres arts martiaux japonais, ils apprendront le respect de l’autre, la discipline, l’humilité, etc.

Puis-je essayer gratuitement ?

Oui, nous proposons deux séances d’essai gratuites. C’est la même meilleure façon de se rendre compte de ce qu’est l’Aïkido.

En ne faisant que regarder sur le bord du tatami, vous pourriez penser que les techniques sont violentes ou au contraire, que l’attaquant tombe un peu trop facilement au sol.